Votre contact: Göbel & Chelly UG
+49 8341 61609

Références

Votre interlocuteur

LocatorVotre interlocuteur

Göbel & Chelly UG
+49 8341 61609
tino.goebel@bemermail.com

La Thérapie vasculaire physique BEMER et la régénération

Regeneration

À l'aide de signaux de stimulation transmis de manière électromagnétique, la Thérapie vasculaire physique BEMER stimule le mouvement de pompage des plus petits vaisseaux sanguins. Ainsi, l'afflux sanguin dans la zone de la microcirculation peut se normaliser. Les globules sont mieux approvisionnés et peuvent remplir leurs différentes tâches.
Les maladies et les douleurs peuvent être mieux combattues grâce à la Thérapie vasculaire physique BEMER, le processus de guérison de plaies peut être accéléré, l'énergie pour les performances corporelles et mentales peut être mise à disposition, les processus de régénération peuvent être assistés. Même dans le domaine sportif, par exemple chez les sportifs amateurs ou professionnels, la Thérapie vasculaire physique BEMER peut constituer une aide précieuse.
L’irrigation adéquate des plus petits vaisseaux permet d’écourter les phases d’échauffement et de refroidissement et d’accélérer la régénération, ce qui signifie des séances d’entraînement plus efficaces. Même le processus de guérison de micro-blessures peut souvent être accéléré.
D'un point de vue global, la Thérapie vasculaire physique BEMER assiste les mécanismes de régulation du corps pour la prévention, ainsi que les processus de régénération et de réhabilitation. Elle est utilisable en complément pour:

  • un meilleur approvisionnement des organes et des tissus, et donc une meilleure régénération,
  • une diminution de la prédisposition à des infections,
  • l'assistance du système immunitaire,
  • une augmentation des performances physiques,
  • une augmentation des performances mentales,
  • un soulagement des conséquences du stress.

La Thérapie vasculaire physique BEMER peut également être d'une aide étonnante dans le domaine des activités sportives. Elle peut ainsi contribuer à une augmentation de l'intensité maximale des sollicitations, améliorer les effets de l'entraînement, raccourcir les phases de régénération des entraînements sportifs et diminuer les risques de blessures.

Preuve scientifique de l'efficacité de la Thérapie vasculaire physique BEMER

Dans de nombreuses étude et observations, il a été possible de prouver scientifiquement l'efficacité de la Thérapie vasculaire physique BEMER. Ainsi, il a par exemple été possible de montrer une augmentation de 30 pourcent de l'utilisation d'oxygène dans les tissus. Il s'agit justement de l'effet principal de la thérapie physique, notamment en cas de troubles de la régénération ou de la réhabilitation.
Ainsi, il n'est pas démesurer d'affirmer que la Thérapie vasculaire physique BEMER peut être considérée comme une avancée capitale dans le domaine de la thérapie vasculaire physique grâce à sa contribution à la circulation sanguine et donc la régénération et l'augmentation des performances des vaisseaux sanguins.

Pour en savoir plus

Vos coordonnées

À propos de la régénération

La régénération : un important facteur pour un organisme sain

L'envie d'une cure de jouvence garantissant la jeunesse éternelle est sûrement aussi ancienne que l'humanité elle-même. Mais ce ne sera sûrement jamais possible, car la nature a fixé des limites naturelles à la vie. De nombreuses personnes souhaitent évidemment vivre longtemps, tout en restant satisfaites et en bonne santé. L'accomplissement de ce souhait n'apparait pas aberrant si l'on prend en considération le processus de régénération des cellules humaines. Cela peut paraître étonnant, mais d'un point de vue calculatoire, toutes les paires d'années, nous devenons des personnes totalement nouvelles. Et ce grâce au renouvellement cellulaire. La médecine nomme ainsi le remplacement unique, multiple ou continu de cellules ou de tissus dans l'organisme. Ainsi, pour quasiment tous les organes et tissus, il existe des cellules souches qui assurent constamment la régénération des cellules. Cependant, la durée de vie, c'est à dire le rythme et le mécanisme de régénération des cellules, est très variable. Ainsi, l'organisme humain décompose entre dix et 50 millions de cellules par seconde et les remplace par de nouvelles cellules. Alors que certaines cellules constituent de véritable miracles de la régénération et se renouvellent très rapidement, d'autres sont conservées pendant des années, voire même durant toute la vie. Ainsi, dans le cadre de la régénération physiologique, l'homme produit un tel nombre de nouvelles cellules hépatiques que cela suffirait théoriquement à presque 20 nouveaux organes. Le corps décompose et régénère également des formes d'apparence très statique, comme les os. En moyenne, les globules rouges sont renouvelés après 120 jours. On estime que les cellules cérébrales et nerveuses se conservent constamment et ne se renouvellent pas. Cependant, d'une manière générale, la régénération des cellules, c'est à dire le processus de renouvellement et de reproduction, constitue un facteur important afin que l'organisme demeure constamment en bon état de fonctionnement. Cela exige des performances maximales de la part de toutes les cellules. C'est pourquoi il existe des phases de sollicitation fonctionnelle maximale, comme par exemple en cas de travail physique et d'autres efforts corporels (par exemple le sport), mais également durant des phases pendant lesquelles les processus de remplacement ou de reproduction ont lieu. Ici, il faut en premier lieu évoquer le sommeil, mais également la régénération durant les phases de repos et de pause. Durant toutes les phases, un approvisionnement correct des organes et tissus est très important. Au vu du fait que le corps humain détruise entre 10 et 50 millions de cellules du corps par seconde et les remplace par des nouvelles, il est important de rechercher des possibilités grâce auxquelles les processus de la régénération peuvent être assistés. Mais comment cela est-il possible? La favorisation de la microcirculation constitue un facteur important, car celle-ci est responsable de l'approvisionnement et de l'évacuation des cellules tissulaires et donc de la régénération.

La microcirculation : un composant de la régénération

Dans le domaine de la microcirculation, on remarque aussi bien un approvisionnement en substances nutritives et en oxygène, qu'une évacuation de toxines et de fibres du tissu. Il s'agit de la régénération de l'organisme. Mais qu'est-ce que la microcirculation ? Afin de comprendre cela, il faut tout d'abord s'intéresser au domaine de la macrocirculation. Celle-ci comprend le cœur et les artères qui y sont reliées. Grâce à la pression exercée par le battements de cœur, le sang est pompé dans les grandes artères par le biais de l'artère principale. En prenant en compte le fait que la fréquence cardiaque (nombre de battements de cœur) s'élève à environ 60 à 80 battements par minute et que chaque battement de cœur pompe environ 60 à 80 millilitres de sang dans l'aorte, on peut considérer que la performance du cœur durant la vie humaine est véritablement extraordinaire. Si par exemple la vie d'une personne est de 70 ans, alors durant cette période, entre 200 et 250 millions de litres de sang sont transmis aux vaisseaux sanguins à l'aide de 2,5 milliards de battements de cœur. Dans ce qui suit, c'est cependant à la voie qu'emprunte le sang pour parvenir aux artères que l'on va s'intéresser. Celles-ci se ramifient de plus en plus, et dans le même temps, leur section transversale diminue. À l'extrémité, on trouve les capillaires, les plus petits vaisseaux sanguins de l'organisme. On les appelle également ainsi par analogie à la finesse des cheveux. Nous arrivons désormais à la microcirculation qui comprend la zone des capillaires, ainsi que les parties situées juste avant et après. Celle-ci est considérée comme la partie la plus importante de l'ensemble du système d'approvisionnement et de régénération des cellules, car c'est ici qu'a lieu le véritable approvisionnement et l'évacuation de nos cellules. Ce n'est qu'à l'aide des processus d'approvisionnement que les cellules peuvent réaliser leurs tâches variées et mettre à disposition du corps de l'énergie. Mais au final, c'est la circulation sanguine qui est le système d'approvisionnement le plus important du corps humain. D'abord, intéressons-nous à la suite du parcours du sang. Tous les vaisseaux sanguins de l'organisme humain (à l'exception des capillaires) sont entourés de couches de muscles. Lorsque les muscles se contractent, les vaisseaux sanguins se resserrent, et le sang tente de s'extraire. Cependant, il ne peut pas revenir dans l'aorte, car la pression du cœur y est active. Ainsi, le sang est obligé de passer par les capillaires. La tension et la décontraction des muscles qui recouvrent les vaisseaux dans la zone de la microcirculation sont désignées en médecine sous le terme de vasomotion (mouvement des vaisseaux). Chez les personnes en bonne santé, on recense trois à cinq mouvements des vaisseaux par minute. En outre, les mouvements des vaisseaux sanguins régulent le flux sanguin de sorte que les zones plus actives soient mieux approvisionnées que les zones moins actives, qui ont temporairement des besoins moindres. Ainsi, lors d'une sollicitation physique, le besoin d'approvisionnement des muscles est élevé, alors que pour une activités mentale, c'est pile l'inverse. Ainsi, il est ensuite possible d'influencer les phases plus ou moins nécessaires de la régénération. Troubles de la microcirculation et de la régénération Dans le cadre d'une régénération, un approvisionnement adapté aux besoins de toutes les cellules tissulaires participant aux processus présentés est particulièrement important. Mais il peut également y avoir des troubles au niveau de la microcirculation. Si par exemple, la microcirculation responsable de l'échange de matière entre les cellules et le sang est ralentie par des mouvements de vaisseaux trop faibles, alors les cellules et les tissus ne sont plus approvisionnés et évacués de manière conforme à leurs besoins, c'est à dire par rapport à leurs sollicitations, et le processus de régénération est affecté. À long terme, le sous-approvisionnement des tissus et des organes entraîne une baisse des capacités physiques et intellectuelles, ainsi qu'une régénération ralentie ou limitée. Ceci peut entraîner des douleurs, des troubles et des maladies. Malheureusement, beaucoup trop de personnes sont concernées. Il s'agit donc rechercher une possibilité afin d'améliorer l'irrigation sanguine des plus petits vaisseaux sanguins. La Thérapie vasculaire physique BEMER offre une possibilité à prendre en compte. Cette thérapie favorise l’irrigation des plus petits vaisseaux sanguins et ainsi les processus d’autoguérison et de régénération du corps. La circulation sanguine est le système d’approvisionnement du corps humain.

Thérapie vasculaire physique BEMER

À l'aide de signaux de stimulation transmis de manière électromagnétique, la Thérapie vasculaire physique BEMER stimule le mouvement de pompage des plus petits vaisseaux sanguins. Ainsi, l'afflux sanguin dans la zone de la microcirculation peut se normaliser. Les globules sont mieux approvisionnés et peuvent remplir leurs différentes tâches : les maladies et les douleurs peuvent être mieux combattues grâce à la Thérapie vasculaire physique BEMER, la cicatrisation peut être accélérée, l'énergie pour les performances corporelles et mentales peut être mise à disposition, les processus de régénération peuvent être assistés. Même dans le domaine sportif, par exemple chez les sportifs amateurs ou professionnels, la Thérapie vasculaire physique BEMER peut constituer une aide précieuse. L’irrigation adéquate des plus petits vaisseaux permet d’écourter les phases d’échauffement et de refroidissement et d’accélérer la régénération, ce qui contribue à des séances d’entraînement plus efficaces. Même le processus de guérison de micro-blessures peut souvent être accéléré. D'un point de vue global, la Thérapie vasculaire physique BEMER assiste les mécanismes de régulation du corps pour la prévention, ainsi que les processus de régénération et de réhabilitation. Elle est utilisable efficacement en complément pour : * un meilleur approvisionnement des organes et des tissus, et donc une meilleure régénération, * une diminution de la prédisposition à des infections, * l'assistance du système immunitaire, * une augmentation des performances physiques, * une augmentation des performances mentales, * un soulagement des conséquences du stress. La Thérapie vasculaire physique BEMER peut également être d'une aide étonnante dans le domaine des activités sportives. Elle peut ainsi contribuer à une augmentation de l'intensité maximale des sollicitations, améliorer les effets de l'entraînement, raccourcir les phases de régénération des entraînements sportifs et diminuer les risques de blessures.

Preuve scientifique de l'efficacité de la Thérapie vasculaire physique BEMER

Dans de nombreuses étude et observations, il a été possible de prouver scientifiquement l'efficacité de la Thérapie vasculaire physique BEMER. Ainsi, il a par exemple été possible de montrer une augmentation de 30 pourcent de l'utilisation d'oxygène dans les tissus. Il s'agit justement de l'effet principal de la thérapie physique, notamment en cas de troubles de la régénération ou de la réhabilitation. Ainsi, il n'est pas démesurer d'affirmer que la Thérapie vasculaire physique BEMER peut être considérée comme une avancée capitale dans le domaine de la thérapie vasculaire physique grâce à sa contribution à la circulation sanguine et donc la régénération et l'augmentation des performances des vaisseaux sanguins.