Votre contact: Göbel & Chelly UG
+49 8341 61609

Références

Votre interlocuteur

LocatorVotre interlocuteur

Göbel & Chelly UG
+49 8341 61609
tino.goebel@bemermail.com

La Thérapie vasculaire physique BEMER est utile en cas de rhumatismes

Rheuma

La Thérapie vasculaire physique BEMER est une excellente thérapie complémentaire recommandée par de nombreux médecins pour le traitement des maladies dégénératives de l'appareil locomoteur. Son efficacité clinique a pu être prouvée dans de nombreuses études scientifiques et observations.

Thérapie contre les rhumatismes

La nouvelle et innovante Thérapie vasculaire physique BEMER donne pour la première fois la possibilité de stimuler de manière complexe les importants mécanismes de la microcirculation en cas de problème ou de maladie. Les nouvelles conclusions relatives à la régulation de l'irrigation sanguine et de sa régulation nerveuse et humorale subordonnée constituent une voie prometteuse afin de réaliser une stimulation physique thérapeutique de l'irrigation sanguine limitée ou perturbée des organes à l'aide de stimuli définis selon les rythmes biologiques.

Processus de guérison en cas de rhumatismes

Grâce à la restauration d'un approvisionnement des cellules tissulaires conforme aux besoins, la condition de base pour les processus de guérison lors de maladies dégénératives de l'appareil locomoteur est donnée. Il s'agit donc également de la condition pour le soulagement de troubles rhumatismaux. En cas de rhumatismes, un traitement ciblé des différentes zones doit cependant également être associé à des mesures physico-thérapeutiques ou médicamenteuses simultanées. Cependant, seules, ces mesures sont moins ou pas du tout efficaces.

Assistance en cas de rhumatismes grâce à la Thérapie vasculaire physique BEMER

De nombreux problèmes de santé, comme les rhumatismes, ne sont pas les conséquences d'une défaillance générale des systèmes de régulation de l'organisme. Au contraire : les systèmes de régulation fonctionnent, mais au mauvais endroit, avec le mauvais timing ou avec un rythme biologique inadapté. C'est pourquoi l'objectif de toute procédure thérapeutique doit consister en la stimulation des mécanismes de régulation de son propre corps, afin que le problème survenu puisse être régulé par ses propres moyens, à l'aide des mécanismes définis naturellement.
Dans ce cas, les médicaments sont inefficaces. Il n'existe pas de médicament efficace pour ce type de problème. Mais même s'il en existait un, en raison de la perturbation lors de la répartition, il n'arriverait qu'en quantité insuffisante à la microcirculation. Il faudrait prescrire une dose extrêmement élevée qui entraînerait d'importants effets secondaires.

L'efficacité de la Thérapie vasculaire physique BEMER en cas de rhumatismes est prouvée scientifiquement.

La Thérapie vasculaire physique BEMER est un procédé efficace et prouvé scientifiquement afin d'accélérer la circulation dans les plus petits vaisseaux sanguins et d'améliorer ainsi l'approvisionnement et l'évacuation des cellules tissulaires et des cellules des organes, et donc également les performances. Des signaux de stimulation sont transmis au corps. Ceux-ci concernent uniquement le mouvement autorythmique des plus petits vaisseaux sanguins et ne doivent donc pas être confondus avec des thérapies par champ magnétique qui n'ont pas été prouvées scientifiquement. Une douche de lumière avec un effet non-spécifique en cas de rhumatismes ne doit pas non plus être confondue avec la thérapie ciblée par laser, même si dans les deux cas, la lumière est utilisée en tant que support physique.

Pour en savoir plus

Vos coordonnées

À propos des rhumatismes

Rhumatismes

Environ 50 pourcent des affections rhumatismales sont dégénératives, c'est à dire dues à l'usure. On appelle cette usure l'arthrose. Elle concerne les grandes articulations, par exemple les articulations des hanches et des genoux, mais aussi les disques intervertébraux et la colonne vertébrale. L'usure des disques intervertébraux est particulièrement douloureuse. Seulement environ dix pourcent des troubles des articulations sont inflammatoires, les 90 pourcent restants sont dégénératifs et ne peuvent donc pas être traités par des médicaments et de la kinésithérapie.

Les rhumatismes entraînent de fortes douleurs

Les douleurs sont toujours les premiers symptômes de rhumatismes. D'autres dysfonctionnements fonctionnels n'apparaissent que dans la suite de la maladie. Au stade initial, les douleurs se situent surtout à l'extérieur de l'articulation, par exemple au niveau des muscles et tendons. Les douleurs initiales dues aux sollicitations, les douleurs à froid et les douleurs dues à la fatigue sont considérées comme des douleurs de type mécanique. Cependant, les douleurs nocturnes, au repos et durables apparaissant à un stade avancé sont de type inflammatoire. En raison du frottement des particules d'os et de cartilages, une inflammation de la couche intérieure de la capsule articulaire avec des douleurs et des signes aigus d'inflammation peut survenir.

Rhumatismes : mouvements douloureux

Comme tous les autres systèmes dans notre corps, notre système locomoteur est constitué de différents tissus cellulaires spécifiques et ses performances dépendent des performances des cellules qui y participent. Certains dysfonctionnements de l'appareil locomoteur proviennent de problèmes anatomiques d'ordre génétique et l'on ne peut donc pas les traiter à la base. Cependant, la majeure partie de la maladie est déclenchée par des circonstances externes, comme par exemple une sollicitation excessive des articulations, le poste de travail ou le travail lui-même. D'autres facteurs, comme par exemple le surpoids ou le manque d'activité, y participent aussi. Ces facteurs peuvent être influencés par certaines mesures prophylactiques.

Irrigation sanguine des muscles en cas de rhumatismes

En raison d'une irrigation sanguine perturbée dans la microcirculation (irrigation des plus petits vaisseaux sanguins) dans les tissus cellulaires, ni l'oxygène ni les substances nutritives n'atteignent les cellules tissulaires. Par conséquent, les cellules ne disposent plus des performances nécessaires. Si en plus, les protéines structurales, les enzymes ou les protéines d'information et de transport manquent au métabolisme des os, des muscles ou de l'appareil ligamentaire, des problèmes de santé peuvent survenir. Il faut donc garantir une bonne microcirculation, afin que toutes les autres mesures puissent développer leur efficacité.

Les rhumatismes et la circulation sanguine

L'organisme humain est constitué de 80 à 100 billions de cellules qui sont approvisionnées par le sang et ses composants. Pour cela, il doit circuler dans notre corps. La région de la microcirculation comprend le cœur, la grande pompe aspiration-pression et les grandes artères. Le sang est transporté dans les grandes artères grâce à la pression produite par le cœur. Comme les artères se ramifient de plus en plus et que leur coupe transversale devient plus faible, à la fin, elles sont plus fines et petites que nos cheveux. Dans la région de la microcirculation, cette pression n'est plus efficace. L'irrigation sanguine joue un rôle important en cas de rhumatismes. Les rhumatismes se distinguent par des douleurs, des déformations et des difficultés à bouger de différents stades.

Favoriser l'afflux sanguin en cas de rhumatismes

À l'exception des capillaires, tous les vaisseaux sanguins sont entourés d'une couche de muscles. Lorsque ces muscles se tendent, ils compressent les vaisseaux sanguins. Le sang s'y trouvant doit dévier. En raison d'une valvule cardiaque située entre le cœur et l'artère, le chemin du retour est bloqué, et le sang doit avancé vers l'avant en passant par les capillaires. La tension et la détente des muscles sont également appelées vasomotion. Afin de transporter toujours suffisamment de sang et de combler les besoins des cellules, il faut répéter suffisamment souvent ces mouvements des vaisseaux sanguins. Chez des personnes saines, ces mouvements on lieu environ trois à cinq fois par minute. Par manque d'activité, une mauvaise alimentation ou trop de stress, il existe le danger que le taux de répétition des mouvements des vaisseaux sanguins devienne plus faible ; chez les personnes âgées et malades, ce taux est même considérablement réduit et peut tomber à un seul mouvement des vaisseaux sanguins toutes les dix minutes. Les cellules du corps se retrouvent donc en danger et ne reçoivent pas suffisamment de substances nutritives. Les résidus, c'est à dire les produits finaux du métabolisme, ne peuvent plus être correctement évacués. Conséquences : les personnes souffrant de rhumatismes vont de plus en plus mal.

Briser le cercle vicieux

Mais comment est-il possible de briser le cercle vicieux en cas de rhumatismes et de prévenir la diminution du taux de répétition des mouvements des vaisseaux sanguins ? Comme les composants efficaces des médicaments sont répartis par le biais du sang et qu'en raison des mouvements trop lents des vaisseaux sanguins, le transport est perturbé, cette méthode de traitement n'est pas efficace. La solution est une substance qui n'atteint pas son environnement d'action à l'aide de l'irrigation sanguine. Et c'est justement ce principe actif qui est disponible dans la Thérapie vasculaire physique BEMER pour le traitement des rhumatismes. Ce principe actif non-chimique, mais physique, constitue quelque chose de totalement nouveau.

Traiter efficacement les rhumatismes : la Thérapie vasculaire physique BEMER

Depuis longtemps, des substances actives chimiques sont utilisées pour intervenir dans l'organisme humain. Durant sa vie, chaque personne reçoit de nombreuses substances actives sous forme de piqûres, d'infusions ou de tablettes. Mais quelles sont les conditions que doit remplir une substance active physique afin de pouvoir traiter efficacement les rhumatismes ? La chose suivante est certaine : il doit être bien toléré par les patients, facile à utiliser et le corps doit y réagir. Des méthodes physiques connues sont par exemple les procédés thérapeutiques utilisant la chaleur, la lumière, l'eau ou les flux électriques.