Votre contact: Göbel & Chelly UG
+49 8341 61609

Références

Votre interlocuteur

LocatorVotre interlocuteur

Göbel & Chelly UG
+49 8341 61609
tino.goebel@bemermail.com

Améliorer la polyneuropathie grâce à la Thérapie vasculaire physique BEMER ?

Polyneuropathie

Une polyneuropathie peut uniquement être complètement surmontée si la maladie de base en étant la cause est guérie.
Mais comme cela n'est souvent que partiellement possible, les patients souffrant d'une polyneuropathie sont déjà reconnaissants lorsque les symptômes décrits de la polyneuropathie peuvent être atténués.
Et si cela devait également entraîner une réduction de la prise de médicaments, alors il faudrait examiner l'utilisation possible de la Thérapie vasculaire physique BEMER.

Pour en savoir plus

Vos coordonnées

À propos de la polyneuropathie

Polyneuropathie : lorsque les nerfs deviennent fous

Une maladie est un dysfonctionnement du fonctionnement d'un organe, de la psyché ou de l'ensemble de l'organisme. Malheureusement, de nombreuses personnes sont concernées. Mais heureusement, de nos jours, la médecine a fait de tels progrès que de nombreuses maladies, bien que graves, n'entraînent pas forcément la mort. Cependant, il s'agit d'une maigre consolation pour les personnes qui peuvent certes vivre avec leur maladie qui engendre des douleurs plus ou moins chroniques. La polyneuropathie est une telle maladie : un trouble du système nerveux qui touche environ trois pourcent de tous les Allemands. En particulier les personnes âgées souffrent de polyneuropathie. Ainsi, selon les estimations, environ huit pourcent des personnes âgées de plus de 65 ans souffrent de polyneuropathie. Presque 40 pourcent des diabétiques sont également touchés par cette maladie, mais celle-ci concerne aussi des personnes plus jeunes. Chez ce groupe de personnes, la polyneuropathie est soit héréditaire ou alors la conséquence d'alcoolisme ou de consommation de drogues. Les hommes et les femmes sont atteints de manière égale. Quels sont les symptômes de la polyneuropathie ? Souvent, la maladie débute avec des sensations désagréables au niveau des orteils. Plus tard, les mains sont également touchées. Les parties concernées du corps peuvent picoter, ce qui est ressenti comme une chose gênante et désagréable. Souvent, les membres sont également engourdis ou douloureux. En plus d'un ressenti plus fort face à la douleur, la polyneuropathie engendre également souvent une perception perturbée des sensations du toucher et de la température. Au final, la polyneuropathie entraîne une très forte diminution de la qualité de vie des personnes concernées. Si des nerfs autonomes sont touchés par la polyneuropathie, alors des symptômes comme par exemple des problèmes de régulation de la pression sanguine ou du rythme cardiaque peuvent survenir. Même si la polyneuropathie peut uniquement être totalement surmontée si la maladie de base à son origine est guérie (ce qui est souvent très difficile), il existe cependant des possibilités pour l'améliorer ou bien la faire reculer complètement.

Symptômes cliniques de la polyneuropathie

La polyneuropathie est un trouble du système nerveux périphérique qui est accompagné par la faiblesse des muscles et des troubles sensoriels. Pour mieux comprendre, il faut d'abord examiner le système nerveux de l'homme (une représentation simplifiée ne prétendant pas être exhaustive) : le système nerveux fait partie de l'organisme humain qui sert à la perception sensorielle, au traitement sensoriel et au pilotage des réactions. Le cerveau et la moelle épinière forment ensemble le système nerveux central. Le tissu nerveux restant est appelé système nerveux périphérique. Le système nerveux central permet la perception par le biais des organes sensoriels. De plus, il fait office de base pour toutes les fonctions plus élevées, comme par exemple la conscience, les sentiments, la pensée et l'apprentissage. La moelle épinière traverse la colonne vertébrale comme une épaisse corde et constitue le centre des réflexes qui agissent sans participation du cerveau. Elle contient de nombreuses cellules nerveuses et fibres nerveuses qui constituent la liaison entre le cerveau et la périphérie. En tant que plus petit élément du système nerveux, les cellules nerveuses servent à la réception, à la transmission et à la diffusion des excitations. Le système nerveux périphérique comprend tous les nerfs qui traversent le corps comme un filet. Les nerfs transmettent les informations entre la moelle épinière ou bien le cerveau et le reste du corps. Comme de fines ramifications d'une branche, les fibres nerveuses du système nerveux périphérique jaillissent de la moelle épinière et établissent le contact avec les organes « exécutants » comme la musculature, la peau ou les organes internes. L'échange d'informations a aussi bien lieu par le biais d'impulsions données par le cerveau que par des informations guidées via le cerveau. Selon leurs fonctions, on différencie le système nerveux somatique (volontaire) et le système nerveux végétatif (autonome ou involontaire). Alors que le système nerveux volontaire pilote tous les processus soumis à la conscience et à la volonté (comme par exemple les mouvements des muscles), le système nerveux végétatif échappe en grande partie au contrôle direct de la volonté. Il régule les fonctions essentielles à la vie comme les battements cardiaques, la respiration, la pression sanguine, la digestion et le métabolisme. Mais qu'est-ce que la polyneuropathie ? Présente chez une personne saine, la capacité de ressentir présuppose l'existence de nombreux différents senseurs spécialisés de la peau pour le toucher, la mesure de la chaleur et du froid, la douleur ou bien la transmission des informations correspondantes via le système nerveux. Ainsi, les différentes formes de polyneuropathie constituent des troubles du système nerveux périphérique. Souvent, la polyneuropathie est une réaction du système nerveux périphérique à une maladie ou à une défaillance qui concerne l'ensemble de l'organisme. Les déclencheurs de ces maladies sont multiples. Par exemple : * les maladies des vaisseaux sanguins, * les dysfonctionnements du système immunitaire, * le Diabetes mellitus, * les maladies rheumatiques, * les maladies rénales, * les tumeurs, * les conséquences d'une intoxication, * la longue influence de produits chimiques sur le poste de travail, * les effets secondaires de médicaments, * la malnutrition, * la consommation de drogues et l'alcoolisme.

Thérapie vasculaire physique BEMER

La causes de nombreux troubles et maladies est une microcirculation restreinte. Par le biais de l'irrigation sanguine des plus petits vaisseaux sanguins, la microcirculation approvisionne les tissus et les organes avec de l'oxygène et des substances nutritives, évacue les produits finaux du métabolisme et assiste le système immunitaire. Cependant, les performances de la microcirculation diminuent avec l'âge. Il s'agit certes d'un processus naturel, mais celui-ci est accéléré par certaines maladies ou facteurs, comme par exemple la malbouffe ou une alimentation peu variée, la consommation de cigarettes, la consommation excessive d'alcool ou de drogues. Conséquences fréquentes : affaiblissement du système immunitaire, prédisposition plus élevée aux infections, vieillissement accéléré des cellules, moins bonne défense face aux radicaux libres, performances diminuées, troubles, troubles du processus de guérison en cas de maladie et maladies chroniques. Cependant, grâce à l'utilisation de la Thérapie vasculaire physique BEMER, il est possible d'activer à nouveau la microcirculation limitée, c'est à dire un bon approvisionnement et une bonne évacuation des cellules tissulaires, en améliorant la circulation sanguine. Une bonne circulation sanguine améliore l'approvisionnement en substances nutritives du tissu concerné, participe à la baisse de l'inflammation et peut ainsi favoriser significativement les processus de guérison. La thérapie vasculaire physique BEMER repose sur une structure de signaux pluridimensionnels qui stimule efficacement une microcirculation limitée ou perturbée. Cela favorise les principaux mécanismes de régulation du corps nécessaires à la prévention, aux processus de guérison et de régénération. Grâce à une série d'études scientifiques, il a été prouvé que la Thérapie vasculaire physique BEMER pouvait contribuer à un soulagement pour un grand nombre de maladies et pouvait également favoriser l'amélioration des processus de guérison. Parmi ces maladies, on peut par exemple nommer: * la polyneuropathie * les problèmes de circulation sanguine artérielle et veineuse, * l'arthrose, * le diabète. Le fait que la Thérapie vasculaire physique BEMER puisse également être utilisée dans le cadre d'un traitement complémentaire * en cas de maux de dos, * en cas de problèmes de sommeil, * pour combattre le stress, * pour augmenter les performances physiques et mentales, * pour combattre les infections, * pour activer les processus d'auto-guérison du corps, * pour accélérer la guérison de plaies et de blessures ainsi que * pour renforcer le système immunitaire constitue également plus d'un simple effet secondaire pour les personnes souffrant de polyneuropathie. Il est même possible de prévenir et de soigner les burnouts de façon efficace. Pour tous les modes d'observation, il est important de savoir que la Thérapie vasculaire physique BEMER est actuellement la méthode de traitement la mieux analysée et la plus efficace dans le domaine de la médecine complémentaire et préventive. Conclusion : la Thérapie vasculaire physique BEMER permet non seulement de soulager les symptômes cliniques d'une polyneuropathie, mais contribue également à l'amélioration de la qualité de vie dans de nombreux autres domaines.