Votre contact: Göbel & Chelly UG
+49 8341 61609

Références

Votre interlocuteur

LocatorVotre interlocuteur

Göbel & Chelly UG
+49 8341 61609
tino.goebel@bemermail.com

L'aide de la thérapie vasculaire physique en cas de maux de dos

Rueckenschmerzen

Grâce à un processus scientifiquement prouvé, la Thérapie vasculaire physique BEMER permet que les signaux de stimulation soient transmis aux artérioles précapillaires et aux veinules postcapillaires. Ces signaux doivent permettre aux
artérioles et aux veinules de se déplacer mieux et plus rapidement, afin de stimuler ainsi la vasomotion. Des médicaments prescrits contre les maux de dos peuvent ainsi se retrouver à nouveau dans la zone prévue grâce à une irrigation plus efficace et plus conforme aux besoins des capillaires. Mais ce n'est pas le seul avantage. Au delà de cela, l'irrigation améliorée des capillaires peut permettre un meilleur fonctionnement de l'approvisionnement des cellules et l'évacuation correcte des substances résiduelles. Les signaux de stimulation des artérioles précapillaires et des veinules postcapillaires sont transmis au corps à l'aide de champs électromagnétiques.

Pour en savoir plus

Vos coordonnées

À propos des maux de dos

Traiter les maux de dos grâce à la Thérapie vasculaire physique BEMER

Depuis longtemps, les maux de dos sont l'une des affections les plus fréquentes en Allemagne. Certains souffrent uniquement occasionnellement de maux de dos, mais de nombreuses personnes souffrent également d'un mal de dos chronique. Les raisons sont multiples : sollicitations d'un seul côté, mauvaises postures ou mobilité insuffisante. En particulier l'inactivité peut devenir un véritable problème, car celle-ci favorise la dégradation musculaire. Ceci a des conséquences non seulement sur le dos, mais également sur la circulation sanguine. Et les problèmes de circulation sanguine (par exemple au niveau de la musculature) peuvent également constituer une cause de mal de dos.

L'importance de la circulation sanguine

L'irrigation sanguine du corps est importante parce que le sang approvisionne les cellules du corps avec des substances importantes et qu'il évacue également les produits finaux du métabolisme. La circulation sanguine depuis le cœur et au niveau des grandes artères fonctionne encore très bien, car la pression est suffisante. Cependant, les artères se ramifient de plus en plus, deviennent plus fines et plus minces, et la pression diminue. Afin de transporter désormais le sang jusqu'aux cellules, les cellules musculaires des vaisseaux doivent se resserrer afin que le sang puisse à nouveau s'écouler. Ce n'est qu'ensuite qu'il arrive jusqu'aux cellules, qu'il peut approvisionner celles-ci et évacuer les produits résiduels. Ce processus est également important lorsque des médicaments contre les maux de dos sont utilisés. Ils ne peuvent être efficaces que si les biocatalyseurs arrivent jusqu'aux cellules. Afin que cela fonctionne parfaitement, les vaisseaux qui sont entourés des couches de muscles doivent se contracter suffisamment souvent. Ces mouvements, nommée par les spécialistes vasomotion, diminuent cependant avec l'âge et se retrouvent encore plus réduits par des muscles atrophiés. Si les cellules ne peuvent alors plus être approvisionnées correctement, alors il n'est par exemple plus possible que les biocatalyseurs des médicaments contre les maux de dos soient efficaces.

La Thérapie vasculaire physique BEMER peut constituer une aide

Dans ce cas, la Thérapie vasculaire physique BEMER peut alors être utilisée. Celle-ci fonctionne avec des signaux de stimulation transmis au corps grâce à des champs électromagnétiques. Ces stimulations favorisent la vasomotion, de manière à ce que les vaisseaux se déplacent plus et que les cellules soient mieux approvisionnées. Cela permet d'améliorer le bien-être général, car les produits finaux du métabolisme peuvent à nouveau être évacués et que les substances nutritives peuvent être transportées jusqu'aux cellules. D'autre part, les médicaments contre les maux de dos atteignent également plus facilement leur zone d'efficacité.

Le mal de dos : une maladie nationale

En Allemagne, le mal de dos est depuis longtemps une maladie nationale. Une femme sur cinq et un homme sur sept souffrent même de maux de dos chroniques qui durent plus de douze semaines. Cependant, les causes peuvent être aussi variées que les différents types de maux de dos qui peuvent survenir.

Types de maux de dos

On peut différencier les maux de dos suivant leur durée et suivant le type de douleur. Les maux de dos aigus disparaissent après quelques jours ou semaines, les douleurs subaiguës durent plus de six semaines et les douleurs chroniques plus de douze semaines. Pour les types de douleur, il existe la douleur radiculaire, due à des racines nerveuses irritées. C'est souvent le rétrécissement des racines nerveuses, par exemple après une hernie discale, qui est responsable de cette irritation. On connaît également la douleur pseudoradiculaire. Celle-ci ressemble à la première, mais ici, la douleur dorsale n'apparaît pas dans la zone d'approvisionnement d'un nerf. D'autres formes de maux de dos sont le lumbago (qui survient très soudainement), connu sous forme de douleur lombaire avec diffusion de la douleur jusque dans les jambes, et parfois uniquement celles-ci.

Causes des maux de dos

Les causes des maux de dos sont très variées ; elles peuvent être de nature organique ou psychique et/ou apparaître en raison de mauvaises postures ou sollicitations qui entraînent des tensions musculaires dans la zone du dos. Ces contractures entraînent ensuite des problèmes au niveau du dos et constituent les causes les plus fréquentes. D'autres causes des maux de dos sont le surpoids et le manque d'activité, une musculature dorsale et/ou abdominale faible, l'usure des articulations ou l'apparition d'une usure au niveau de la colonne vertébrale, les hernies discales et des nerfs coincés, les courants d'air et la perte osseuse ou des problèmes de circulation sanguine dans la moelle épinière. De plus, les problèmes de dos peuvent être favorisés par d'autres maladies existantes, comme les inflammations du pancréas ou des calculs rénaux. Très souvent, les mauvaises postures sont également responsables des douleurs dans la zone du dos. Elles apparaissent en raison de mauvaises sollicitations ou de sollicitations unilatérales qui entraînent des douleurs. Ces douleurs sont étouffées par une modification de la posture. Cette posture est ensuite adoptée de façon durable. Ce faisant, certains muscles sont toujours contractés, ce qui peut également entraîner à long terme des maux de dos.

Comment se manifestent les maux de dos ?

Presque deux tiers des maux de dos apparaissent dans la partie inférieure du dos. Mais les douleurs peuvent également survenir dans les parties moyennes ou supérieures, ainsi que dans la zone de la colonne cervicale. Souvent, les problèmes de dos sont accompagnés de douleurs musculaires ou bien se diffusent jusqu'à la jambe. Des douleurs au dos peuvent également entraîner une mobilité réduite. Aussi bien les crampes musculaires et les articulations raides le matin qu'une fatigue générale peuvent être des signes annonciateurs du mal de dos, même si on ne les identifie souvent pas en tant que tels. De plus, le mal de dos peut survenir avec des manifestations associées. Parmi celles-ci, on peut notamment nommer une sensation de faiblesse générale, une sensation engourdissement des bras et des jambes ou bien même des effets de paralysie dans ces mêmes zones.

Comment peut-on prévenir les maux de dos ?

Afin de prévenir le mal de dos, il faut entraîner sa propre mobilité. Une activité régulière permet un métabolisme amélioré des disques intervertébraux et d'entraîner les muscles. Les activités sportives recommandées sont toutes celles qui favorisent l'endurance et qui, dans le même temps, soulagent aussi le dos, comme par exemple la natation, la marche ou le vélo. De plus, des mouvements typiques devraient au quotidien être réalisés de façon spéciale. Pour se baisser, il faudrait transférer la sollicitation principale vers les jambes en s'accroupissant tout en gardant le dos droit. La même chose est valable pour se relever correctement. Pour cela, les jambes sont écartées sur la largeur des hanches et l'objet à soulever est levé vers le haut en le gardant proche du corps. Tous les autres mouvements de levage sollicitent surtout les disques intervertébraux dans la zone basse de la colonne vertébrale et entrainent donc à long terme des douleurs dorsales. Il faut à tout prix éviter les sollicitations unilatérales. Ainsi, lorsque l'on fait les courses, il est utile de répartir celles-ci dans deux sacs. Ceci permet également d'adopter une posture corporelle droite. En travaillant assis au bureau, on est également soumis à une sollicitation unilatérale qui peut favoriser le mal de dos. Pour y faire face, il faut adopter une bonne posture assise et changer régulièrement de position en se mettant debout ou en marchant. Pour cela, les bureaux debout-assis constituent une bonne alternative. Enfin, il est également important d'éviter le surpoids, car celui-ci peut également entraîner des maux de dos. Le surpoids sollicite énormément le dos et peut donc engendrer des douleurs dorsales. De plus, en cas de surpoids, la circulation sanguine est également souvent limitée. Ainsi, les biocatalyseurs des médicaments peuvent difficilement atteindre leur destination et les mesures d'approvisionnement et d'évacuation dans les cellules sont également affectées.

Quelles sont les thérapies classiques contre les maux de dos ?

Les thérapies classiques contre les maux de dos combinent un traitement médicamenteux, un traitement de l'irritation grâce à la chaleur, au sport et à l'activité, des massages et l'acuponcture, ainsi que des thérapies comportementales et des procédés de relaxation, voire même des opérations dans le pire des cas. Cependant, souvent, les médicaments ne sont pas très efficaces, tout simplement parce qu'ils n'arrivent pas dans la zone corporelle où ils sont nécessaires. La cause : les problèmes d'irrigation sanguine du corps.

Comment fonctionne l'irrigation sanguine dans le corps humain ?

On trouve environ 80 à 100 billions de cellules dans le corps humains. Toutes ces cellules doivent être approvisionnées. C'est le sang, qui circule de façon ininterrompue dans le corps, qui est responsable de cet approvisionnement. Cette circulation du sang comprend la macrocirculation, la microcirculation et la vasomotion. La macrocirculation a lieu avant tout en partant du cœur vers les grandes artères. Le sang est donc tout d'abord pompé à travers les grandes artères qui, cependant, se ramifient de plus en plus et deviennent donc plus petites et plus fines. Au bout d'un moment, ces ramifications sont plus fines qu'un cheveu humain et débouchent dans les capillaires. La circulation sanguine dans la zone de ces capillaires est alors appelée microcirculation. C'est dans cette zone qu'a lieu le véritable échange de substances. Cela signifie que les cellules sont approvisionnées en substances nutritives et que les produits résiduels sont évacués. En raison de cette échange, la microcirculation est également considérée comme la partie la plus importante du système d'approvisionnement dans le corps humain. Cependant, jusqu'à l'atteinte de la microcirculation, la pression avec laquelle le sang est pompé à travers le corps diminue. Il peut uniquement être transporté grâce à la contraction des cellules musculaires des vaisseaux. Celles-ci peuvent ainsi resserrer en rythme les vaisseaux autour des capillaires afin que le sang puisse être transporté. Ce resserrage ou cette contraction des couches des muscles qui a lieu en rythme et en alternance avec un relâchement est désigné par la médecine comme vasomotion, c'est à dire le mouvement des vaisseaux. Afin que le sang puisse parvenir dans les zones correspondantes selon les besoins, la vasomotion doit avoir lieu suffisamment souvent. Pour une jeune personne en bonne santé, trois à cinq contractions musculaires par minute sont normales. Généralement, le taux de répétition des mouvements des vaisseaux diminue avec l'âge. Si le taux de répétition est trop faible, les cellules ne peuvent plus être suffisamment approvisionnées avec les substances nutritives importantes. Une évacuation des produits finaux du métabolisme n'est alors plus possible non plus. Par conséquent, les médicaments contre les maux de dos deviennent inefficaces. La Thérapie vasculaire physique BEMER est alors recommandable.