Votre contact: Göbel & Chelly UG
+49 8341 61609

Références

Votre interlocuteur

LocatorVotre interlocuteur

Göbel & Chelly UG
+49 8341 61609
tino.goebel@bemermail.com

Thérapie vasculaire physique en cas de syndrome de fatigue

Fatigue

La Thérapie vasculaire physique BEMER favorise la réactivité du système immunitaire et active les forces d'auto-guérison grâce au renforcement des mécanismes de régulation du corps. Cela permet un large éventail d'applications complémentaires, afin d'améliorer significativement la réussite des traitements pour de nombreuses indications. Ainsi, un nombre croissant de cabinets médicaux et thérapeutiques utilisent avec réussite la Thérapie vasculaire physique BEMER, notamment

  • en cas de maux de dos,
  • en cas de problèmes de sommeil,
  • lors de problèmes de circulation sanguine artérielle et veineuse,
  • en cas d'arthrose,
  • en cas de diabète,
  • pour combattre les infections,
  • pour renforcer le système immunitaire,
  • pour activer les processus d'auto-guérison du corps.

Pour les personnes concernées par un syndrome de fatigue, cela semble particulièrement important, car la Thérapie vasculaire physique BEMER peut améliorer la capacité à s'endormir et à dormir toute la nuit, ce qui assiste le corps lors de la phase de repos nécessaires aux importants processus de régénération.

Pour en savoir plus

Vos coordonnées

À propos du syndrome de fatigue

Syndrome de fatigue : l'épuisement dirige le quotidien

L'épuisement est un syndrome largement répandu. Quasiment toutes les personnes vivent des phases durant lesquelles elles se sentent abattues, faibles et fatiguées. En particulier dans notre société actuelle de performance, caractérisée par une surcharge de travail et des situations fréquentes de stress, des phases d'épuisement apparaissent fréquemment. Et si l'on ajoute également des soucis au niveau privé, cela est la cause de nombreuses nuits d'insomnies. Les phases d'épuisement ne peuvent souvent pas être compensées par le calme ou l'équilibre physique et mental. Cependant, il serait certainement démesuré de parler de maladie, car la modification de la situation professionnelle et privée (par exemple des vacances, des weekends reposants, l'évitement de situations stressantes durant le quotidien familial, etc.) peut mettre fin aux phases d'épuisement. Cependant, la situation n'est pas la même si, même avec suffisamment de sommeil et une évolution de la situation, les états d'épuisement ne disparaissent pas et qu'un état constant de fatigue et d'apathie influence l'ensemble de la journée. Malheureusement, il peut également souvent s'agir d'une forme de syndrome de fatigue. Dans ce cas, il est nécessaire de faire appel à un médecin, afin de pouvoir clairement authentifier le problème. En prenant en compte une éventuelle maladie préliminaire de la personne concernée, ses conditions de vie et sa description des problèmes, le médecin pourra généralement savoir s'il s'agit d'un cas de fatigue ou d'une autre maladie, comme par exemple une dépression.

Qu'est-ce que le syndrome de fatigue ?

Malheureusement, l'apparition du syndrome de fatigue reste encore flou pour la médecine. Cependant, on évoque une apparition multifactorielle : cela signifie que le syndrome de fatigue peut avoir des causes multiples. Des exemples de ces causes peuvent être des maladies de base comme le cancer, les problèmes de métabolisme, l'anémie, les rhumatismes, les maladies cardiaques, les maladies pulmonaires et la sclérose en plaques. Lors de la sclérose en plaques, la substance nerveuse endommagée joue un rôle important pour l'apparition du syndrome de fatigue. Dans tous les cas, il est prouvé que le syndrome de fatigue apparait souvent sous forme d'un symptôme accompagnant des maladies chroniques. Le syndrome de fatigue apparaît particulièrement souvent durant la radiothérapie et la chimiothérapie de patients cancéreux. Des médicaments supplémentaires utilisés pour lutter contre le cancer peuvent également contribuer à l'apparition du syndrome de fatigue. En raison de la fréquence de l'apparition du syndrome de fatigue suite à un cancer (on estime qu'environ 75 pourcent de tous les patients atteints par un cancer sont concernés par un syndrome de fatigue dans le cadre de leur thérapie), en Allemagne, on utilise également souvent le syndrome de fatigue dans le jargon médical pour désigner un syndrome dû au cancer.

Symptômes du syndrome de fatigue

Le syndrome de fatigue se différencie de manière claire de la fatigue normale que chacun ressent à moment donné. Les bras et les jambes peuvent peser des tonnes. Souvent, il n'est pas possible de se concentrer. En raison de la fatigue permanente, les personnes concernées ne peuvent souvent mener à bien aucune tâche. Chez certaines personnes, il parait que même le simple fait de se laver les dents serait devenu difficile. En plus des états d'épuisement et de fatigue, ainsi que les problèmes de sommeil, des maux de tête, de gorge et des douleurs musculaires surviennent également. Au final, les personnes souffrant du syndrome de fatigue n'arrivent pas à faire face au quotidien, sont facilement irritables et ont du mal à se concentrer. En plus des états d'épuisement et de fatigue, des problèmes de concentration, de mémoire et de sommeil surviennent également souvent. La fatigue liée au syndrome et l'épuisement profond apparait aussi bien à un niveau corporel (physique) que cognitif (mental). Le syndrome de fatigue physique se distingue par des symptômes comme un besoin accru de dormir, une fatigue constante et un rendement corporel restreint. Le syndrome de fatigue cognitif influence l'attention et la mémoire. Par de multiples aspects, le syndrome de fatigue ressemble également à une dépression. Le manque de motivation, le manque d'envie, la tristesse ou le souhait de se retirer sont caractéristiques.

Syndrome de fatigue ou syndrome de fatigue chronique

Le syndrome de fatigue ne doit pas être confondu avec le syndrome de fatigue chronique. Alors que le syndrome de fatigue apparait souvent sous forme d'un symptôme accompagnant des maladies chroniques, le syndrome de fatigue chronique constitue une maladie indépendante. Mais malheureusement, pour le syndrome de fatigue chronique, les causes ayant entraîné la maladie ne sont également pas claires d'un point de vue médical. Cependant, de nombreux chercheurs estiment qu'il s'agirait d'un affaiblissement du système immunitaire. Plusieurs recherches récentes catégorisent le syndrome de fatigue chronique comme un problème de régulation neuroimmunologique, ce qui signifie que les interactions entre le système immunitaire, le système nerveux et le système hormonal sont déséquilibrées. On admet que cela entraîne une activation durable du système immunitaire, et donc des états d'épuisement, des douleurs musculaires et articulaires, des problèmes de régulation de la température, etc. Par contre, les symptômes typiques du syndrome de fatigue chronique sont connus, comme par exemple : * l'épuisement, * la fatigue, * les problèmes de sommeil, * les problèmes de mémoire à court terme, * les problèmes de concentration, * les maux de tête, * les maux de gorge, * les douleurs musculaires, * les douleurs articulaires, * les sautes d'humeur, * les dépressions. Mais comme les symptômes du syndrome de fatigue et du syndrome de fatigue chronique se ressemblent souvent, seul un médecin peut trancher.

Que faire en cas de syndrome de fatigue et de fatigue chronique ?

Malheureusement, il n'existe pas de « cachet » qui guérit le syndrome de fatigue et le syndrome de fatigue chronique. Comme, pour le syndrome de fatigue, il s'agit vraisemblablement des suites d'une autre maladie ou d'un effet secondaire d'une maladie chronique, il n'est possible de guérir complètement le syndrome de fatigue que si la maladie de base qui en est à l'origine est d'abord guérie. Mais comme cela n'est souvent possible que de façon restreinte, voire même impossible, il faut soigner les symptômes associés ou éventuellement prescrire d'autres médicaments. Cependant, cela n'est pas satisfaisant pour les personnes concernées ou alors le traitement est très long. La même chose est valable pour les mesures thérapeutiques et médicamenteuses de traitement du syndrome de fatigue chronique, du moins sur une période restreinte. Il est donc important que les personnes souffrant d'un syndrome de fatigue ou de fatigue chronique prennent de façon autonome des mesures contre la fatigue, l'épuisement et les problèmes de sommeil. C'est justement dans ce cadre que la Thérapie vasculaire physique BEMER peut apporter une contribution importante.

Comment fonctionne la Thérapie vasculaire physique BEMER ?

La base de la Thérapie vasculaire physique BEMER est constituée d'un assemblement multidimensionnel de signaux grâce auquel une microcirculation restreinte ou problématique est stimulée efficacement, ce qui favorise les plus importants mécanismes régulatoires du corps pour les processus de prévention, de guérison et de régénération. La Thérapie vasculaire physique BEMER stimule simultanément la gestion locale et subordonnée de l'irrigation sanguine des organes. Les nouvelles configurations de signaux spéciales et uniques au monde, adaptées aussi bien aux journées qu'aux nuits, permettent ainsi une amélioration de l'efficacité et de la durée de cette efficacité. Grâce à l'influence positive de la Thérapie vasculaire physique BEMER sur la santé et la significative amélioration du sommeil, le bien-être général, la productivité et donc la qualité de vie sont également améliorés, une chose que les personnes souffrant d'un syndrome de fatigue estiment particulièrement. Il s'agit également d'une raison pour laquelle la Thérapie vasculaire physique BEMER n'est pas seulement utilisée par de nombreux cabinets médicaux et thérapeutiques, mais également par des particuliers souffrant d'un syndrome de fatigue.